Le conseil général du Puy-de-Dôme

Aller au menu|Aller au contenu

Les rubriques complémentaires

Guide des aides

Sessions

Délibérations

Infos routes

Appel à projets

Agenda

Magazine

Portail

Marchés publics

Moteur de recherche

 

Bienvenue >  Accueil > Vivre > Culture et Sport > Actualités
21 Décembre 2014

Culture et Sport

Actualités


Décembre 2014

Exposition
Vous n'allez pas y couper !

Claudine Dozorme est une des 5 drôles de dames qui ont animé l'été du Puy-de-Dôme. L'exposition qui lui est consacrée vous plongera dans l'univers de la coutellerie thiernoise.

Avec Claudine Dozorme, femme de caractère à la tête de la coutellerie Claude Dozorme, le Conseil général vous propose de partir à la découverte du bassin thiernois, le plus grand site de production coutelière de France.
Réalisée avec le soutien du musée de la Coutellerie l'exposition sera divisée en quatre parties thématiques :

  • l'histoire de la coutellerie, avec présentation de pièces anciennes ;
  • la fabrication, un procédé en plusieurs étapes faisant intervenir de nombreux corps de métier ;
  • la coutellerie Dozorme, entreprise centenaire au logo à tête de loup ;
  • les couteaux Esprit de Thiers®, élaborés selon des critères de fabrication et de design rigoureux.

Le public pourra également découvrir des pièces uniques, oeuvres d'artisans d'art.
> Aller à la rubrique Agenda pour découvrir le programme des animations




Informations pratiques :
Du 17 octobre au 3 janvier de 13h à19h, tous les jours sauf le dimanche.
Hôtel du Département, hall René-Cassin
24 rue Saint-Esprit
Clermont-Ferrand
Entrée libre

Les artisans couteliers du bassin thiernois qui souhaitent participer aux animations mises en place durant l'exposition peuvent contacter M. Poletti au 06 78 84 53 76.

Aller au début de la page
Musique
Le Puy-de-Dôme aide les artistes

Chaque année, le Conseil général aide une douzaine d'artistes puydômois à produire leur disque.

Kafka, Bruxelles, The Delano Orchestra... Ces artistes ne vous sont pas inconnus ? Certainement parce que vous les avez déjà entendus. Leur point commun ? Grâce au Conseil général, ils ont produit un CD.
Depuis 1994, la collectivité aide 12 groupes et chanteurs locaux par an à réaliser leur disque (CD ou vinyles). La subvention forfaitaire de 1 600 € qui leur est versée couvre une partie de leurs frais de répétition, d'enregistrement, de mixage et de diffusion. À travers ce dispositif, l'objectif est de faire connaître les musiciens puydômois et de montrer leur dynamisme et leur diversité.
Cette aide s'adresse exclusivement aux professionnels, quel que soit leur style ou leur univers artistique : chansons françaises, hard-rock, classique, traditionnel, folklorique... Pour y prétendre, les artistes doivent remplir plusieurs critères : être rémunéré au cachet, avoir plus de 2 ans d'existence et effectué au moins 10 concerts au cours des 2 années précédentes, posséder un statut juridique (association loi 1901, mandataire, société...), avoir un effectif permanent et être domicilié dans le Puy-de-Dôme.

Avant les fêtes, nous vous proposons une sélection de CD soutenus par le Conseil général, en vente dans les bacs et sur le net :
Contact :
Service culture et animation locale
Isabelle Merle - Tél : 04 73 42 24 12
Aller au début de la page
Combrailles
Entrer dans l'ère du numérique

Dans les Combrailles, une médiatrice forme les bibliothécaires au numérique pour initier la population à ces nouveaux usages.

« Le but est de les former au numérique en général : apprendre à utiliser des logiciels de bibliothèque, chercher des ressources sur Internet. Il s'agit aussi d'enlever certains blocages par rapport au numérique, leur montrer comment envoyer des mails groupés, créer des affiches et développer la communication, connaître Facebook... ».

Depuis juin 2013, Claire Derouet forme les bibliothécaires bénévoles et professionnels des Combrailles au numérique. Son poste de médiateur numérique a été créé pour 2 ans grâce à une aide du ministère de la Culture (Drac Auvergne), dans le cadre d'un contrat territoire lecture. L'objectif : lutter contre la « fracture » numérique en milieu rural et développer ces nouveaux usages auprès de la population. Pour la médiathèque départementale, l'enjeu est de taille. Fin 2013, seulement 20 % des bibliothèques municipales proposaient des liseuses ou des tablettes à leurs usagers. Installée dans les locaux du SMADC à Saint-Gervais-d'Auvergne, Claire Derouet a rencontré les équipes des réseaux de lecture publique de ce territoire (7 bibliothèquesmédiathèques, 12 points lecture et 19 dépôts). Une expérience qui a porté ses fruits : avant le projet, seulement deux sites participaient à des projets numériques contre 7 aujourd'hui.

« L'objectif est de former les bibliothécaires pour qu'ils mettent ensuite eux-mêmes en place des formations pour le grand public », souligne la médiatrice. Depuis juin dernier, elle anime en binôme avec eux des ateliers numériques pour le grand public, dans les médiathèques de Manzat et de Menat. « Nous avons eu beaucoup de seniors. Ils n'ont pas d'ordinateurs et veulent découvrir l'informatique ou veulent apprendre à échanger avec leur famille et leurs petits-enfants sur Internet. Certaines personnes souhaitent s'informer avant d'acheter une tablette ou savoir s'en servir sur place à la médiathèque. »

Contact :
Médiathèque départementale
Renaud Aïoutz - Tél : 04 73 25 84 80
Aller au début de la page
Entre Dore et Allier
Construire la médiathèque de demain

A quoi ressemblera la médiathèque du futur ? Probablement à celle qui ouvrira ses portes à Lezoux en 2016. Un lieu de vie culturel, social et éducatif imaginé et conçu avec les habitants de la communauté de communes entre Dore et Allier.

Historique

La communauté de communes Entre Dore et Allier a validé en 2012 le projet de construction d'une médiathèque intercommunale à Lezoux et d'un réseau de lecture. Une réflexion à laquelle les élus ont associé leurs partenaires (l'Etat, le Conseil régional et le Conseil général) mais aussi... les habitants. Pour connaître leur avis, ils ont fait appel à l'association « la 27e Région », un laboratoire d'innovation des politiques publiques.


Les habitants s'expriment

Une équipe de la 27e région a passé trois semaines à Lezoux, en 2012, pour mieux comprendre les besoins et pratiques de la population et dessiner un schéma des futurs usages de la médiathèque. Au programme : ateliers, rencontres, conférences et échanges pour imaginer la future médiathèque. Un fonds « classique » de livres, un atelier son et vidéo, une fabrique dédiée à l'impression 3D, une cabine de téléchargement, un atelier de reliure, une salle de jeu vidéo, des étagères sur les savoir-faire en jardinage, cuisine, bricolage...
« Ce schéma reprend toutes les idées données par les habitants, tout ce qui a été débattu, évoqué, explique Jean-Christophe Lacas, chef de projet. Il a ensuite été soumis à l'architecte retenu pour le projet. Le bâtiment a été conçu comme un laboratoire, avec des choses à expérimenter. »
Les travaux de construction ont démarré mi-novembre avec les fouilles d'archéologie préventive, pour une livraison prévue en 2016.


Le bâtiment

Construite près de la place de Prague, au centre de Lezoux, ouverte sur l'extérieur avec d'immenses baies vitrées et d'une superficie totale de 1600 m², la future médiathèque se composera de quatre espaces :

  • un hall d'accueil comprenant un atelier pour les activités ou les réunions,
  • un espace de consultation tout support de 800 m², avec un bloc de travail isolé et un bloc multimédia,
  • un auditorium de 80 places,
  • un espace interne pour le personnel incluant la réserve pour la rotation des documents.

Un réseau sur 14 communes

« Ce projet est partagé par toutes les communes et leurs habitants, rappelle Florent Moneyron, président de la communauté de communes depuis mai 2014. La médiathèque intercommunale rayonnera sur l'ensemble du territoire. » A terme, elle gèrera un seul fonds regroupant les documents de chaque bibliothèque du réseau et ceux fournis par la Médiathèque départementale. Livres, BD, CD et autres médias circuleront entre chaque site et le fonds sera géré informatiquement. 9 personnes seront employées pour faire fonctionner la structure. La médiathèque aura également une vocation sociale. En accueillant, par exemple, les permanences de la mission locale et de la circonscription d'action médicosociale de Thiers.


Numérique

Le développement des usages numériques sera une priorité. « Quand on est issu d'un petit village de 300 habitants, ce projet est essentiel pour réduire la fracture numérique entre les jeunes déjà sensibilisés et les plus anciens en leur permettant de se former. » Bénévole à la bibliothèque de Vinzelles, Murielle Miramont espère sincèrement que la médiathèque attirera le public jeune. Pour les 36 bibliothécaires bénévoles du territoire, cela implique d'avoir des compétences dans le numérique. « Ma collègue, Liliane Saint-André, suit actuellement une formation sur la gestion d'une bibliothèque et l'utilisation d'une tablette. »

Financement :
Coût total : 4, 6 M€
Conseil général : 745 000 €

Contact :
Communauté de communes Entre Dore et Allier
Tél : 04 73 73 95 10
www.ccdoreallier.fr
Aller au début de la page


Les expositions
près de chez vous
_____________

Le Conseil général met à disposition
des structures locales
des expositions itinérantes.
Cliquez sur le lien ci-dessous
pour découvrir les expositions
actuellement diffusées
près de chez vous.

Consulter l'agenda
des expositions itinérantes





Proposez-nous
votre manifestation !
______________________

Le Conseil général invite les artistes, associations ou communes qui organisent des événements culturels, à présenter leurs manifestations dans l'agenda général de notre site Internet.
 
> Proposer une manifestation
> Consulter l'agenda 



Prêts d'expositions
itinérantes
______________________

Pour que le plus grand nombre de Puydômois puisse accèder à la culture, le Conseil général propose des expositions thématiques itinérantes, qui peuvent être empruntées par les communes, groupements de communes, établissements scolaires ou encore par les associations.

> En savoir plus sur les prêts d'exposition